Comment ValEnergies a séduit les biscuits LU

Un Petit Beurre plus écolo ? Le challenge de la biscuiterie LU, qui a choisi ValEnergies et ses solutions énergétiques, qui réalise pour l'usine nantaise sa plus grande centrale photovoltaïque en autoconsommation de France jamais conçue.

"Nous allons permettre à LU et ses 400 salariés d'accéder gratuitement et librement à l'énergie verte. Une énergie qui va servir directement à la production des Petit Beurre, BelVita, La Paille d'Or et Belin Crackers." Il y a une pointe de gourmandise dans la voix d'Olivier Béchu, directeur général de ValEnergies (Mouans-Sartoux), devant ce nouveau challenge. Il y a quelques mois, c'était à Mougins, du côté de SAP Labs France, que les équipes de cette filiale de la luxembourgeoise Valfidus opéraient, avec 240 panneaux photovoltaïques installés et connectés au produit-maison, l'EllyBox, qui permet une utilisation facilitée de l'énergie solaire à visée d'autoconsommation sans coûts d'installation supplémentaires. Chez LU à Nantes, le défi est démultiplié : les panneaux seront déployés sur 1,5 hectare, et les toits de la biscuiterie industrielle accueilleront la plus grande centrale photovoltaïque en autoconsommation de France drivée par ValEnergies. En chiffres, là où SAP Labs France s'est équipée de deux EllyBox (une unité pour contrôler 300m² de panneaux photovoltaïques), LU en consommera... 42. Les travaux d'installation viennent de commencer à Nantes, ils devraient s'étaler sur environ un mois et demi.

Une croissance qui s'accélère

Lire la suite de l'article sur Tribune Bulletin Côte d'Azur

Informations

Rédacteur
Elodie FERAUD
Chargée de promotion et développement du secteur Industrie

Date de publication
le 04/12/18 à 16:25